Domaine De La Sarbèche

Vallée du Rhône - Saint-Joseph - Saint-Peray - Agriculture biologique

Vigneron : Cyril Milochevitch

Un de nos derniers coups de coeur dans la Vallée du Rhône ! Cyril Milochevitch, du Domaine de la Sarbèche, est un jeune vigneron talentueux promis à un très grand avenir ! Nous avons été séduit par son Saint-Peray et son Saint-Joseph, d'un équilibre parfait et d'une grande pureté. 

Son Saint-Joseph provient de la parcelle très réputée "Les Rivoires", vinifié sans aucun additif, un vin naturel dense, profond et bien structuré, issu d'un grand terroir qui devrait se bonifier après cinq à dix ans de garde. Une des parcelles les plus vénérées de l'appellation, directement au bord du Rhône, perchée sur des vignes follement escarpées. La même parcelle exploitée par Pierre Gonon, un vigneron réputé sur Saint-Joseph

2014 fût le premier millésime de Cyril, réalisé à partir de deux hectares de vignes biologiques à Saint-Peray, il s'est ensuite agrandit avec des petites parcelles de Marsanne et Roussanne à Saint Peray et de Syrah sur Saint Joseph en 2015, qu'il a tout de suite convertit en agriculture biologique.

Cyril s'est engagé dans l'agriculture biologique et les vinifications avec zéro ou un minimum de SO2, à la fois pour la santé du consommateur et pour la qualité du vin. Passionné d’agriculture, Cyril Milochevitch, a suivi un parcours classique. Un bac S en poche, ce pêcheur à la mouche part à Montpellier, où il décroche son BTS viticulture en parallèle à un diplôme national d’œnologue et à une licence de chimie. Il fait ses stages pratiques à Sommières (Gard) et chez Jean-Luc Colombo, en Ardèche. « J’avoue être même allé en Corse… pour faire de la bière. Je compte bien en faire un jour ».

Lorsqu’il s’installe en 2014, ce randonneur n’a pas encore fini son cursus. « Une semaine sur deux, je faisais l’école buissonnière ». Sans capital pour acheter des terres, il convainc Sylvain Bernard, propriétaire du domaine de Fauterie, de lui céder deux hectares de blanc en location. Depuis, l’exploitation s’est agrandie de 0,5 ha en rouge. Dans la foulée, il crée le domaine de la Sarbèche, un nom qui associe les origines serbes de sa famille, l’Ardèche et la bêche. « Pour moi, l’avenir du saint-péray est en altitude »

Aujourd’hui, à l’aube de son troisième millésime, Cyril Milochevitch n’a pas renoncé à ses rêves. « Je veux racheter une ferme avec une habitation sur un terrain où je pourrais planter mes vignes comme je le souhaite, de préférence sur des pentes où le raisin est meilleur. Pour moi, l’avenir du saint-péray est en altitude, explique-t-il. Je voudrais vendre le maximum de ma production aux particuliers plutôt que d’exporter des palettes en Chine. J’ai besoin de l’avis de ceux qui goûtent mon vin. Seule la relation avec les clients vous permet d’évoluer, même si je sais le type de vin que j’aime ».

Nous sommes ravis de démarrer avec ce jeune vigneron talentueux, définitivement sur la bonne voie et produisant déjà de superbes vins - nous espérons que vous les goûterez !

Il y a 2 produits.

Affichage 1-2 de 2 article(s)
Affichage 1-2 de 2 article(s)