Domaine Mont de Marie

Issu d’une famille de vignerons dans les Costières de Nîmes, Thierry Forestier commence une carrière dans le monde du conseil et du management des systèmes d’information avant de réaliser son rêve : devenir vigneron. Il s’installe en 2004 sur 6 ha, avec très peu de moyens mais beaucoup de ténacité et de motivation. S’étendant aujourd’hui sur 12 ha, le domaine est composé de vieilles vignes en gobelet d’aramon, de carignan de cinsault, de grenache, d’ugni-blanc et d’un peu de viognier.

Il est basé a Souvignarguespetit village du Gard niché entre les Cévennes et la Camargue, à 20 km de Nîmes.

Les vignes sont plantées en coteaux, avec des expositions permettant des microclimats variés. La proximité du Mont Aigoual et du fleuve Vidourle offre une fraîcheur bénéfique, notamment en été, en retardant la maturation des raisins. Les sols argilo-sablonneux complexes et la biodiversité favorisée par les bois environnants contribuent également à l’identité et la finesse des vins du domaine.

Les sols sont travaillés par labour et décavaillonnage afin de contrôler l’enherbement, d’entretenir la vie biologique du sol et de favoriser l’enracinement de la vigne.La lutte contre le mildiou s’effectue avec de faibles doses de cuivre et seulement lorsque ceci est nécessaire. Le souffre est employé en poudrage pour éviter les foyers d’oïdium. Aucun insecticide n’est employé, la biodiversité lutte naturellement contre les nuisibles.


Issu d’une famille de vignerons dans les Costières de NîmesThierry Forestier commence une carrière dans le monde du conseil et du management des systèmes d’information avant de réaliser son rêve : devenir vigneron. Il s’installe en 2004 sur 6 ha, avec très peu de moyens mais beaucoup de ténacité et de motivation. S’étendant aujourd’hui sur 12 ha, le domaine est composé de vieilles vignes en gobelet d’aramon, de carignan de cinsault, de grenache, d’ugni-blanc et d’un peu de viognier.

Il est basé a Souvignargues, petit village du Gard niché entre les Cévennes et la Camargue, à 20 km de Nîmes.

Les vignes sont plantées en coteaux, avec des expositions permettant des microclimats variés. La proximité du Mont Aigoual et du fleuve Vidourle offre une fraîcheur bénéfique, notamment en été, en retardant la maturation des raisins. Les sols argilo-sablonneux complexes et la biodiversité favorisée par les bois environnants contribuent également à l’identité et la finesse des vins du domaine.

Les sols sont travaillés par labour et décavaillonnage afin de contrôler l’enherbement, d’entretenir la vie biologique du sol et de favoriser l’enracinement de la vigne.La lutte contre le mildiou s’effectue avec de faibles doses de cuivre et seulement lorsque ceci est nécessaire. Le souffre est employé en poudrage pour éviter les foyers d’oïdium. Aucun insecticide n’est employé, la biodiversité lutte naturellement contre les nuisibles.

Il y a 2 produits.

Affichage 1-2 de 2 article(s)