Champagne Larmandier-Bernier Champagne Larmandier-Bernier Champagne Larmandier-Bernier Champagne Larmandier-Bernier
Articles de presse

Champagne Larmandier-Bernier

Adresse :

19, avenue du Général de Gaulle - 51130 VERTUS

- Région :

Champagne

- Site web :

www.larmandier.com

 

Après plusieurs rencontres enrichissantes avec des vignerons français et de nombreuses conférences et stages, Pierre a commencé en 1992 à redonner vie aux différents terroirs Larmandier-Bernier par le travail du sol et par l'abandon des herbicides. Puis, depuis 1999, le domaine est cultivé en biodynamie et la fermentation se déroule grâce aux levures indigènes de chaque terroir. Pourquoi cette évolution? Certains diront que c'est la tendance actuelle, c'est dans l'air du temps...

 

Pour la famille Larmandier-Bernier, c'est plus que cela. C'est tout simplement une évidence : il n'est certes pas suffisant de cultiver ses vignes en biodynamie pour faire un grand vin, - le terroir et le vigneron sont aussi très importants - mais cette pratique s'impose petit à petit comme une nécessité.

 

De plus, Pierre a constaté que les techniques chimiques utilisées aujourd'hui consistent à répondre à chaque maladie par un produit spécifique. Cette logique met en péril l'équilibre global de la plante par des agressions soi-disant ciblées mais tous les ans plus puissantes. Il souhaite simplement recréer un équilibre naturel entre les maladies et les défenses naturelles de chacune de ses vignes. Sa démarche est d'essayer d'appréhender la vigne dans sa globalité...

 

Pierre trouve beaucoup de satisfactions dans cette pratique et les vins le lui rendent bien ...

 

 

En 1971, Philippe Larmandier, petit-fils de Jules, crée avec sa femme Elisabeth Bernier, propriétaire de vignobles à Vertus, le Champagne LARMANDIER-BERNIER. A la disparition de son mari en 1982, Elisabeth dirige le domaine familial et développe les ventes notamment vers la Belgique et la Suisse. En 1988, Pierre, fils de Philippe et Elisabeth, fraîchement diplômé de l'Ecole Supérieure de Commerce de Nantes, décide de reprendre le métier « qui coule dans ses veines ».

Après plusieurs rencontres enrichissantes avec des vignerons français et de nombreuses conférences et stages, Pierre a commencé en 1992 à redonner vie aux différents terroirs Larmandier-Bernier par le travail du sol et par l'abandon des herbicides. Puis, depuis 1999, le domaine est cultivé en biodynamie et la fermentation se déroule grâce aux levures indigènes de chaque terroir. Pourquoi cette évolution? Certains diront que c'est la tendance actuelle, c'est dans l'air du temps...

 

Pour la famille Larmandier-Bernier, c'est plus que cela. C'est tout simplement une évidence : il n'est certes pas suffisant de cultiver ses vignes en biodynamie pour faire un grand vin, - le terroir et le vigneron sont aussi très importants - mais cette pratique s'impose petit à petit comme une nécessité.

 

De plus, Pierre a constaté que les techniques chimiques utilisées aujourd'hui consistent à répondre à chaque maladie par un produit spécifique. Cette logique met en péril l'équilibre global de la plante par des agressions soi-disant ciblées mais tous les ans plus puissantes. Il souhaite simplement recréer un équilibre naturel entre les maladies et les défenses naturelles de chacune de ses vignes. Sa démarche est d'essayer d'appréhender la vigne dans sa globalité...

 

Pierre trouve beaucoup de satisfactions dans cette pratique et les vins le lui rendent bien ...

Pierre cherche à affiner encore son travail à la cave afin de porter au mieux ce raisin jusque dans le verre, en mettant en avant l'originalité de chaque terroir.

 

En 2002, il achète 4 ha de vignes à Vertus. 4 ha à Vertus, c'est déjà exceptionnel, mais, peut-être unique en Champagne, ces vignes n'ont jamais connu aucun désherbant ni aucune gadoue. Le sol est et a toujours été labouré. La précédente propriétaire, qui part en retraite, sait que les vignes continueront à être labourées.

 

Le domaine se voit attribuer une, puis deux étoiles dans le guide Classement des Meilleurs Vins De France. Pierre Larmandier est choisi par la Revue des Vins de France « meilleur espoir du vin 2002 » et « vigneron de l'année 2003 » par Bernard Burtschy pour GaultMillau. Andrew Jefford considère dans « The New France » que « peu de vignerons champenois ont une gamme de Champagnes aussi impressionnante ».

 

La presse, beaucoup de professionnels et autres amateurs apprécient les Champagnes Larmandier-Bernier : tous ces signes encourageants laissent penser que « l'histoire continue »...

 

 

Localiser

«Champagne Larmandier-Bernier»

 
 

Identifiants de connexion



> Mot de passe perdu ?