La Ferme Saint-Martin Thomas Julien
Articles de presse

La Ferme Saint-Martin Thomas Julien

Adresse :

- 84190 SUZETTE

- Région :

Vallée du Rhône

- Site web :

www.fermesaintmartin.com

La Ferme Saint-Martin Thomas Julien

Le domaine de la Ferme Saint Martin, se situe à Suzette, tout en haut de l'appellation Beaumes de venise.

De sa situation privilégiée à 400 mètres d'altitude, exposé plein sud, nous bénéficions d'un panorama magnifique. D'est en ouest, nous apercevons le mont Ventoux, le haut plateau du Vaucluse, le Lubéron, les Alpilles et les célèbres Dentelles de Montmirail.

Sur les 36 hectares du domaine, 23 sont plantés en vignes. La garrigue et la forêt méditerranéenne occupent le restant. Le vignoble se réparti ainsi :

BEAUMES DE VENISE AOC rouge ; 15 hectares , classés « cru » en 2005 sur les communes de Suzette et de la Roque Alric.

COTES DU VENTOUX AOC rouge et rosé ; 5 hectares sur les communes du Barroux et de St Hippolyte le Graveyron.

COTES DU RHONE AOC rouge et Blanc ; 3 hectares sur la commune de Suzette.

Le vignoble est labouré en totalité, nous n'utilisons pas de pesticides ni de molécules de synthèse et nous sommes agréé en agriculture biologique (certifié par Qualité France SA).

Dans de bonnes conditions climatiques le Domaine produit 100 000 bouteilles, les vins produits sur les jeunes vignes quant à eux sont conditionnés en fontaines à vin.

La Ferme Saint-Martin Thomas Julien

La naissance du Domaine de la Ferme Saint Martin est bien plus récente que celle des bâtiments.

En effet, la salle servant aujourd'hui de cave d'élevage est une ancienne chapelle ou église datant du XII ème siècle.Les archives auraient été emportées au Vatican, donc difficiles à consulter aujourd'hui.

Notre histoire, celle du Domaine, commence dans les années 50. A cette époque, la Ferme est divisée en deux. Aimé et Yvonne JULLIEN jeunes agriculteurs, exploitent une partie, et achètent l'autre moitié en octobre 1955.

A cette époque le domaine comprend 13 ha en polyculture ; 5 en vignes, le reste en arbres fruitiers : Oliviers, Abricotiers, Cerisiers. Il n'y a pas de cave. L'hiver 1956 arrive, janvier est anormalement doux puis en février il fait – 20 degrés. Le gel est catastrophique, aucun olivier ne survivra, des vignes et des abricotiers sont gelés, Aimé et Yvonne sont découragés.

Aimé, qui a déjà vinifié étant plus jeune et qui s'est essayé sur quelques barriques avec ses propres raisins, a une idée en tête. Il replantera tous les anciens vergers en vignes, et quelques années plus tard en 1964 une petite cave de vinification voit le jour. Les premières ventes se font par le bouche à oreille. Fernand DEGOUET, imprimeur à Paris, ami et premier client d'Aimé créera l'étiquette du Domaine (Cuvée St Martin). Il repartira de ses vacances à Suzette, pendant des années, le coffre de sa DS plein de bouteilles de vins.

En 1970 le domaine est lancé, Aimé JULLIEN avec ses 11 ha de vignes édifiera la cave de vinification actuelle. Le terroir de Suzette est très particulier. Tour à tour il sera; Appellation simple, puis Côtes du Ventoux, puis Côtes du Rhône, Côtes du Rhône village Beaumes de Venise en 1978.

En 1979, Aimé JULLIEN a des problèmes de santé, il décide alors de passer le relais à son fils Guy qui n'a que 20 ans. Aimé restera quand même à ses côtés pendant plus de vingt ans. Guy Jullien après une dizaine d'année en culture raisonnée, retournera, comme le faisait son père en culture plus naturelle (labour des vignes, traitements à base de bouillie bordelaise et de soufre, fumure organique). Ensuite il adoptera le cahier des charges de l' agriculture biologique en 1998.

En 1981 Guy participe, avec son épouse Michèle, au 1er Salon des vins des vignerons en cave particulière, qui se déroule à Paris sur le quai d'Austerlitz. Des amateurs de vins, cavistes, restaurateurs se côtoient, pendant plusieurs années ce salon est très prisé. A cette époque des bars à vins s'ouvrent à Paris ; Les Envierges avec François Morel, Le Baratin avec Rachel et Olivier, les Pipos avec Jean Michel Delhoume, Le Moulin à vins avec Dany. Guy y passera des soirées improvisées à déguster des vins avec les propriétaires de ces bistrots et d'autres vignerons de différentes régions de France. De là s'affirmera l'envie de faire des vins naturels.

En 1994, ayant agrandi la cuverie, Guy JULLIEN fait sa première vinification en séparant tous ses terroirs. Cette année là, naquit la « Cuvée du Diapir » 100 % Trias. Viendront après en 2000 la cuvée « Les Terres Jaunes » toujours » trias » et la « cuvée Costanci » sur un terroir de marnes.

C'est en 1999 que le domaine s'étend sur les côtes du Ventoux avec l'achat de 3 ha aux Estaillades sur la commune du Barroux. Puis 5 ans plus en 2004, Guy et Thomas (qui termine ses études) se décident à acheter une vigne à St Hippolyte le Graveyron, la cuvée «  la Gérine » prend naissance.

En 2006 le nouveau caveau de dégustation voit le jour, en même temps une salle d'accueil permet de se retrouver pour des manifestations conviviales.

Thomas, le fils de Michèle et Guy, après deux BTS de commerce et d'oenologie, et plusieurs mois passés dans différents vignobles, se destine à travailler au domaine.

Le coeur des Jullien reste dans l'amour des vins naturels... De nouvelles idées vont naître.

 

 

Localiser

«La Ferme Saint-Martin Thomas Julien»

 
 

Identifiants de connexion



> Mot de passe perdu ?