Domaine de La Sorga (Anthony Tortul) Domaine de La Sorga (Anthony Tortul) Domaine de La Sorga (Anthony Tortul)
Articles de presse

Domaine de La Sorga (Anthony Tortul)

Adresse :

La Source - 34450 VIAS

- Région :

Languedoc-Roussillon

- Site web :

C’est après 6 saisons passées dans divers vignobles du Sud de la France (Bergerac, Fitou, Corbières, Ariège et Châteauneuf du pape) en tant que technicien viticole et œnologue que Anthony Tortul a choisit de s’installer et de créer le domaine de La Sorga. Son but était de produire une large gamme de vins naturels en combinant agriculture biologique ou biodynamique et des vinifications non-interventionnistes.

Les vins qu'il vinifie sont le résultat d’une rigoureuse sélection de terroirs exceptionnels (uniquement des parcelles de côteaux, bien drainés sur une large gamme de profils géologiques : schistes, argilo-calcaires, quartz…) dans le but d’obtenir des rendements naturellement faibles. Il privilégie les vignes isolées afin d’éviter toute contamination par des traitements chimiques. Les vignes sont cultivées sans produits de synthèse, elles sont labourées ou gardées enherbées afin de favoriser la vie microbienne des sols et suivent un cahier des charges strict concernant la culture, les rendements, l’état sanitaire et les stades de maturité. Autre élément important, le choix des cépages est très majoritairement concentré sur les vieilles variétés (Carignan, Cinsault, Aramon, Grenache, Mauzac, Muscat…), il en est de même pour l’âge des vignes, qui varie (pour 90 % de la production) de 40 à 110 ans.

L’intégralité de la vendange est effectuée manuellement avec un tri strict, elle est ensuite transportée dans de petites caissettes (15 kg maximum) afin de garantir son intégrité jusqu’à la cave.

C’est après 6 saisons passées dans divers vignobles du Sud de la France (Bergerac, Fitou, Corbières, Ariège et Châteauneuf du pape) en tant que technicien viticole et œnologue que Anthony Tortul a choisit de s’installer et de créer le domaine de La Sorga. Son but était de produire une large gamme de vins naturels en combinant agriculture biologique ou biodynamique et des vinifications non-interventionnistes.

Les vins qu'il vinifie sont le résultat d’une rigoureuse sélection de terroirs exceptionnels (uniquement des parcelles de côteaux, bien drainés sur une large gamme de profils géologiques : schistes, argilo-calcaires, quartz…) dans le but d’obtenir des rendements naturellement faibles. Il privilégie les vignes isolées afin d’éviter toute contamination par des traitements chimiques. Les vignes sont cultivées sans produits de synthèse, elles sont labourées ou gardées enherbées afin de favoriser la vie microbienne des sols et suivent un cahier des charges strict concernant la culture, les rendements, l’état sanitaire et les stades de maturité. Autre élément important, le choix des cépages est très majoritairement concentré sur les vieilles variétés (Carignan, Cinsault, Aramon, Grenache, Mauzac, Muscat…), il en est de même pour l’âge des vignes, qui varie (pour 90 % de la production) de 40 à 110 ans.

L’intégralité de la vendange est effectuée manuellement avec un tri strict, elle est ensuite transportée dans de petites caissettes (15 kg maximum) afin de garantir son intégrité jusqu’à la cave.

Par la suite, les blancs et les rosés sont lentement pressés, sans éraflage préalable, pendant 4h30 à 8h et débourbés statiquement. Les moûts sont ensuite assemblés et entonnés en vieux fûts où la fermentation alcoolique par les levures indigènes du raisin s’effectue. Les vins poursuivent ensuite leur fermentation malolactique et leur élevage sur lies dans les barriques et sont ensuite embouteillés sans collage et majoritairement sans filtration en lune favorable, par gravité. Aucun produit œnologique n’est ajouté et les doses de SO2 total oscillent entre 0 et 30 mg/L pour les secs et 45mg/L sur certains liquoreux.

Les rouges sont vinifiés en cuves ouvertes de petit volume, sans éraflage, suivant les principes de la macération carbonique pour quelques cuvées, et des extractions plus poussées pour la majorité des vins. Les fermentations alcooliques se font à basse température afin de préserver le fruit. Les opérations d’extraction sont décidées à la dégustation, tout comme les durées de cuvaison qui sont généralement assez courtes (7 à 21 jours). Fin macération, les pressurages sont soignés (lent et de faible pression) et les derniers jus de presse écartés. La fermentation malolactique ainsi que l’élevage se font en fûts pendant 7 à 36 mois. 

 

Localiser

«Domaine de La Sorga (Anthony Tortul)»

 
 

Identifiants de connexion



> Mot de passe perdu ?